Les amis de Louis Guillaume



Version imprimableVersion imprimable

ADIEU À NOTRE FONDATRICE

 

Lazarine BERGERET, membre du groupe des fondateurs et Présidente d’honneur de notre association, s’est éteinte le 26 mai 2020, dans sa quatre-vingt-dix-huitième année.

Pendant plus de quarante années, sa présidence aura été celle d’une animatrice attentive et discrète, organisant, donnant des pistes, formulant des souhaits, prenant tous les contacts utiles, notamment avec les éditeurs, en vue de la réédition de plusieurs livres importants de Louis Guillaume : ainsi pour Agenda qui connaîtra trois éditions, pour Fortune de vent, Chaumière, Étrange forêt, La nuit parle et d’autres recueils, comme Au jardin de la licorne, poèmes pour enfants.

Elle a été également l’organisatrice infatigable de nombreuses expositions, notamment en 1984, à la Bibliothèque Municipale de Saint-Brieuc ; en 1986, à la Bibliothèque Sainte-Geneviève ; en 1988, à Saint-Malo, lors des Rencontres poétiques internationales de Bretagne ; en 1991, à Biarritz, pour l’exposition « Enfance île perdue », qui circulera ensuite à Millau, Arras, Lyon et Paris ; en 1996, à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris ; enfin, pour le centenaire de la naissance de Louis Guillaume, eurent lieu deux expositions qui connurent un grand succès : « Un rêve en écriture » à la Maison des Jeunes et de la Culture, et « Sous la lampe », consacrée aux souvenirs guillaumiens, à la Bibliothèque Village.

Consciente de l’utilité des rencontres intellectuelles de haut niveau, elle fut l’instigatrice de trois importants colloques consacrés à l’œuvre de Louis Guillaume : le premier colloque eut lieu à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, le 7 décembre 1991 ; le deuxième se tint le 26 mai 1997 à la Maison de la Poésie ; le dernier, le 13 décembre 2001 à l’Hôtel de Massa, en collaboration avec la S.G.D.L. et le Pen Club.

Animée par le souci permanent d’assurer, dans la postérité, la place que mérite l’œuvre de Louis Guillaume, c’est en 1993 qu’elle accomplit à cet égard la tâche peut-être la plus importante et la plus représentative, avec l’entrée du fonds Louis Guillaume à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris.

Son action aura été déterminante pour contribuer à faire vivre la poésie de Louis Guillaume et à élargir le cercle de ses lecteurs.